Revendication-sensibilisation - Page 3

  • APF Evasion recherche des bénévoles !

    "Mes vacances sont plus fortes que les tiennes" - APF Évasion recherche plus de 1000 accompagnateurs bénévoles

    > APF Évasion défend le droit aux vacances pour tous

    vacances,benevolat,benevole,apf,66,accompagne,personnes,handicapéesAinsi, le service vacances de l’Association des paralysés de France (APF) recherche des accompagnateurs bénévoles pour apporter une aide personnalisée à des vacanciers en situation de handicap moteur ou de polyhandicap cet été.

    Toute personne de plus de 18 ans, dynamique, respectueuse des valeurs de l’APF et prête à donner 2 semaines de son temps peut devenir accompagnateur bénévole !

    En 2015, c’est plus de 1400 vacanciers qui partiront en vacances en France ou à l’étranger, de juin à septembre, grâce à l’engagement de plus de 1000  bénévoles à leurs côtés.

    L’APF souhaite bouger les lignes pour permettre aux personnes en situation de handicap de goûter au plaisir des vacances !

    Un accompagnateur = un vacancier !

    Les accompagnateurs aident les vacanciers dans tous leurs gestes quotidiens : manger, se laver, s’habiller, aller aux toilettes, et les accompagnent pour les visites et les activités du séjour.

    Véritable soutien pour la personne en situation de handicap, l’organisation des séjours prévoit un accompagnateur pour chaque vacancier.

    Aucune compétence particulière n’est demandée aux bénévoles, il suffit d’être majeur avec une bonne résistance physique et surtout l’envie de partager des moments forts et inoubliables durant 2 semaines. « Beaucoup de bénévoles sont accros à APF Evasion, ils reviennent tous les étés depuis des années ! » confie Céline Lorenzi, responsable du recrutement au sein d’APF Evasion.

    Pour devenir accompagnateur bénévole, rien de plus simple !

    en ligne : www.apf-evasion.org

    par téléphone : 01 40 78 56 63

    par courriel : evasion.accompagnateurs@apf.asso.fr

    → en demandant un exemplaire papier du dossier d’inscription à APF Evasion 17, bd Auguste Blanqui 75013 Paris

    APF Evasion prend en charge les frais liés à l’accompagnement (transport, hébergement, repas, assurances). Des journées de formation sont programmées sur le lieu du séjour avant l’arrivée des vacanciers.

    > APF Évasion recherche toutes les bonnes volontés ! 

    Pour mener à bien ses missions, APF Évasion recherche également des responsables de séjours bénévoles ou en contrat d’engagement éducatif pour les séjours de plus de 12 vacanciers et les séjours avec des personnes en situation de polyhandicap.

    L’association recrute également des professionnels : cuisiniers, aide-cuisiniers, chauffeurs, infirmières, kinésithérapeutes, aide médico-psychologique, personnels de service, lingères…

    Les personnes intéressées sont invitées à contacter APF Évasion par mail à evasion.accompagnateurs@apf.asso.fr

    La saison 2015 d’APF Évasion en chiffres :

    -          101 séjours adaptés pour adultes et enfants en France et 15 à l’étranger

    -          300 séjours pour mineurs en inclusion avec 50 organisateurs partenaires

    -          Plus de 1400 vacanciers dont 500 vacanciers « enfance-jeunesse »

    -          Plus de 1000 accompagnateurs bénévoles et 370 accompagnateurs salariés

    Contact presse :

    Evelyne Weymann : 01 40 78 56 59 – 06 89 74 97 37

    0 commentaire
  • Touche pas à ma MDPH

    Menace sur l'accès aux droits des personnes en situation de handicap

    L’APF lance la campagne « Touche pas à ma MDPH ! »

    touche,pas,a,ma,mdph,apf,66,handicap

    À la veille des élections départementales et alors que le Sénat étudie actuellement le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement, l’APF tient à alerter sur les menaces qui pèsent, encore une fois, sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). En effet, ces dernières sont menacées dans ce projet de loi mais également localement du fait des pratiques de certains Conseils départementaux (ex Conseils généraux).
    Ces guichets uniques d’accès aux droits, grande avancée de la loi handicap de 2005, sont en danger : ils pourraient être remplacés par des dispositifs de plus en plus intégrés aux Conseils départementaux avec le risque de désavantages certains pour les personnes en situation de handicap et leur famille. Alors que de nombreuses personnes expriment déjà leurs difficultés pour accéder à leurs droits, cette remise en cause des MDPH va accroître ces complications !
    Aujourd’hui la priorité n’est pas de modifier les MDPH mais bien de leur donner des moyens supplémentaires afin d’améliorer leur fonctionnement dans l’objectif de répondre efficacement aux attentes et besoins des personnes.
    Ainsi, l’APF lance la campagne « Touche pas à ma MDPH ! » accompagnée d’une pétition en ligne sur www.change.org/TouchePasAMaMDPH pour interpeller le président de la République et le Premier ministre et demander des MDPH renforcées et indépendantes pour pouvoir accomplir toutes leurs missions!

    0 commentaire
  • Jaccede - une journée de l'accessibilité étudiante à Argelès

    Les Lycées Léon Blum et Louis Arago de Perpignan ont organisé la mobilisation de leurs étudiants de BTS Tourisme à l'occasion de la journée de l'accessibilité de l’association Jaccede.com.

    L'idée de cette journée est de faire le diagnostic d'accessibilité des établissements recevant du public (banque, boutiques, cabinets médicaux...) d'un territoire, et de les inscrire sur le site jaccede.com, répertoire des sites accessibles aux personnes en situation de handicap.

    Les 23 équipes d'étudiants ont concentré leurs efforts sur les campings de la commune d'Argelès. Au total, une cinquante de sites ont été visités, dont une quarantaine inscrits sur le site.

    Au delà de l'aspect "mise en ligne des sites accessibles", la journée est à saluer dans sa dimension "sensibilisation" des étudiants. Les étudiants ont testé l'accessibilité des sites en se mettant directement en situation de déplacement en fauteuil roulant manuel et ont pris conscience des difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap moteur.

    L'AFM et l'APF étaient partenaires de l'opération et ont apporté leur soutien logistique et leur expertise quant aux questions d'accessibilité.

     

    0 commentaire
  • Groupe sensibilisation : une fructueuse année 2013-2014 !

    C'est l'heure du bilan ! L'année scolaire 2013-2014 est terminée et le groupe sensibilisation peut annoncer le bilan de ses activités : 

    • 1200 personnes sensibilisées
    • 4 sensibilisations grand public
    • 2 sensibilisations auprès de professionnels (artisans taxi et agents d'accueil de la préfecture)
    • 1 sensibilisation auprès d'élèves de primaire
    • 12 sensibilisations auprès d'élèves de collège
    • 10 sensibilisations auprès d'élèves de lycée
    • 2 sensibilisations auprès d'étudiants

    Un grand merci aux bénévoles actifs du groupe pour ce beau travail !

    0 commentaire
  • Près de 100 000 signatures pour l’accessibilité !

    Près de 100 000 personnes ont déjà signé l’appel de l’APF soutenu par Philippe Croizon pour dire OUI à l’accessibilité sur www.necoutezpasleslobbies.org et www.change.org/accessibilite.

    Lancé jeudi 13 mars sur la plateforme www.change.org, ce succès rapide montre que le combat pour l’accessibilité réunit largement les Français en étant ni partisan, ni communautaire et il est révélateur d'une véritable demande sociale, puisque l'accessibilité profite à de nombreux publics (personnes âgées, parents avec poussette, femmes enceintes, etc.).

    L’APF appelle donc à poursuivre et amplifier ce véritable élan de solidarité qui dit aussi l’envie d’égalité et de fraternité des Français. 

    > La liberté d’aller et de venir ne doit pas attendre jusqu’à 10 ans de plus !

    Par rapport au retard de la France en matière d’accessibilité, le gouvernement envisage une programmation pluriannuelle des actions de mise en accessibilité, c'est-à-dire un dispositif avec des effets concrets, visibles, tangibles, année après année, constatables par un premier bilan au bout de 12 mois.

    Concernant les délais envisagés qui peuvent aller jusqu’à 10 années supplémentaires, le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) a manifesté, la semaine dernière, sa réprobation la plus totale.

    Pour l’APF, après 40 ans d’immobilisme (la 1ère loi date de 1975 !), il est inacceptable de devoir attendre jusqu’à 10 ans de plus pour voir se concrétiser une réelle liberté d’aller et de venir.

    L’APF réitère avec force que l’accessibilité est un droit fondamental, qui ne peut devenir effectif qu’avec la continuité complète de la chaîne de déplacement et d’activité.

    L’APF demande donc fermement que les délais soient resserrés, conformément à l’engagement pris par le Premier ministre lors du Comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013.

    L’accessibilité concerne l’ensemble de la population :

    • les personnes en situation de handicap, qui représentent 10 à 15 % de la population ;

    Mais aussi :

    • les personnes âgées, à l’heure où le gouvernement prépare une loi sur l’adaptation de la société française au vieillissement ;
    • les blessés temporaires ;
    • les voyageurs avec bagages ;
    • les femmes enceintes ;
    • les parents avec poussettes, ainsi que les familles nombreuses ;
    • les cyclistes, qui ont besoin d’une voirie sans obstacles ;
    • les 80 millions de touristes étrangers accueillis chaque année, et en quête de signalétique ;
    • et toutes les personnes valides pour le confort que cela procure.

    La liberté et l’égalité passent aussi par l’accessibilité.

    Au-delà de la pétition, les adhérents de l’APF sont plus déterminés que jamais et attendent des réponses claires du gouvernement.

    Pour signer la pétition : www.necoutezpasleslobbies.org ou www.change.org/accessibilite

    0 commentaire