revendications

  • Guillaume s'adresse aux jeunes

     

     

    Photo Guillaume.JPG

    Cher amie, cher ami


    Je m'appelle Guillaume Pue et je suis votre représentant régional au niveau national.

    Je fais donc partie de la commission nationale politique de la jeunesse. Nous sommes une dizaine de jeunes venant de régions différentes. Nous nous réunissons tous les deux mois. Notre but est de faire entendre la voix des jeunes. Nous voulons « AGIR SUR NOTRE AVENIR ». Nous avons mis en place un nouveau dépliant (en pièce jointe), une nouvelle affiche et surtout un blog où tous les jeunes peuvent s'exprimer librement, apporter leurs idées et leurs revendications. Un blog fait par les jeunes et pour nous les jeunes. Nous organisons les Journées Nationales de la Jeunesse qui auront lieu du 15 au 17 octobre 2010. Vous trouverez de plus amples renseignements sur notre blog : http://jeune.apf.asso.fr

    Je suis également actif au niveau régional. Je souhaite mettre en place un grand débat sur la vie affective et sexuelle. Ce débat sera ouvert à tous les jeunes ayant entre 18 et 30 ans, en situation de handicap ou non.

    J'agis au niveau départemental, en essayant de créer un groupe jeune. Ce groupe s'articulera autour de sorties, de débats et de rencontres avec d'autres jeunes.

    Toutes ces activités sont très intéressantes mais très prenantes. C'est pourquoi je m'adresse à vous, jeunes de la région du Languedoc Roussillon, pour me rejoindre et faire bouger nos délégations.

    N'hésitez pas à prendre contact avec moi.

    Vous pouvez me contacter : Email : guillaume.pue@free.fr

    ASSOCIATION DES PARALYSES DE FRANCE

    Délégation des Pyrénées Orientales

    Le Domaine de Pierre

    289, Av. Joffre

    66000 PERPIGNAN

    dd.66@apf.asso.fr

     

  • NPNS 2010

    P3270186.jpg

    Manifestation Régionale NPNS : 27 mars 2010.

     

    Mobilisation conséquente pour cette journée de revendication. C'est plus de 800 personnes qui ont fait le déplacment, venant des Pyrénées Orientales et des autres départements de la région, Aude, Hérault, Gard et Lozère. Certains participants de ces secteurs se sont levés tôt pour prendre leur bus afin d'être à l'heure sur la place de Catalogne à Perpignan. Cela prouve la motivation importante qui animait les manifestants malgré la fatigue que peut engendrer un handicap.

     

    Cette journée était à l'initiative du C.I.A.H. 66 qui regroupe 19 associations de personnes en situation de handicap dans le département.

    Avant le départ du défilé, un pique nique était organisé sur la place pour les personnes venant de loins et éventuellement aussi pour les locaux qui désiraient partager ce moment de convivialité.

    Enfin, à 14 h, banderolles, pancartes, fauteuils roulant avec des personnes dessus, et bien d'autres participants se mirent en mouvement pour commencer le parcours par le boulevard des Pyrénées. Peu après c'est la rue Foch qui eut l'honneur d'accueillir cette colonne animée et festive grâce aux slogans et à la présence à titre grâcieux de la Boutifanfare, quelle en soit ici remerciée.

    Le public a pu se rendre compte que le handicap n'est pas un frein à l'énergie de la contestation. Il faut dire que la les sujets de mécontentement avaient de quoi réveiller même les volontés les plus léthargiques. Faiblesse des resources fiancières des personnes en situation de handicap, augmentations incessantes de certains postes du budget pourtant essentiels tels que forfait hospitalier, diminution ou disparition totale du remboursement de plus de 200 médicaments, problème de financement des services d'aide à domicile, etc... La situation est préocupante pour des centaines de milliers de personnes à travers la France. Cela justifiait pleinement cette action au niveau national. En effet c'est plus d'une vingtaine de grandes villes de France qui ont connu de tels rassemblements.

    Vers 16 h 30 les manifestants se retrouvèrent sur la place de Catalogne, fin du parcours, et purent prendre connaissance des prises de paroles de plusieurs responsables d'associations.